La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Équitation thérapeutique

           - avec l'orthophoniste 

           - avec l'ergothérapeute

  • Cheval Bien-être

           - avec la psychothérapeute

Équitation Thérapeutique est un terme générique désignant l’enseignement de l’équitation à des fins thérapeutiques, mais il recouvre diverses réalités. L’enseignant, certifié par l’ACET (Association Canadienne d’Équitation Thérapeutique), assure la qualité et la sécurité des services prodigués.

 

L’activité équestre se décline alors :

  • du loisir adapté (approche sportive):

l’enseignement porte essentiellement sur les habiletés équestres, la pédagogie et le matériel équestre sont alors adaptés aux particularités de chacun, dans ce volet le participant peut, s'il le souhaite, s'entraîner vers de futures compétitions équestres.

  • aux finalités thérapeutiques:

l’apprentissage d’habiletés équestres va servir de support, d’occasion de mettre en pratique d’autres types d’habiletés en lien avec les objectifs ciblés.

 

On parle d'hippothérapie lorsque le cheval devient une modalité de traitement dans le cadre de soins de réadaptation assurés par un professionnel de la santé (ergothérapeute, physiothérapeute, orthophoniste). Dans le cadre spécifique de la santé mentale, on parlera de Programme Cheval Bien-Être. Dans les 2 cas, le professionnel de la santé collabore avec l’intervenant équestre. (voir plus bas)

 

Les bienfaits attendus sont de plusieurs ordres : physique et sensoriel, psychologique, cognitif et social.

Sur le plan physique, on observe une amélioration de l’équilibre et du schéma corporel, de la coordination, de la motricité fine et globale, de la tonicité du tronc et du cou, de la souplesse et de la force.

Sur le plan psychologique, nous pouvons nous attendre à une amélioration de l’estime de soi, de l’affirmation de soi, de la connaissance de soi, de la confiance en soi, de l’autonomie fonctionnelle, de l’expression des émotions et de la gestion du stress.

Sur le plan social, on note un impact notamment sur les habiletés de communication, le respect des règles, le sentiment d’appartenance à un groupe, ainsi que les notions d’entraide et de partage.

Sur le plan cognitif, sont améliorées la mémoire et la concentration, l’organisation temporo-spatiale, les habiletés scolaires liées au langage et aux mathématiques notamment. Cette liste n’est bien-sûr pas exhaustive.

 

On parle de Cheval Bien-Être lorsque le cheval devient une modalité de traitement dans le cadre de soins thérapeutiques, d'adaptation et de réadaptation assurés par un professionnel de la santé mentale et de l’éducation. 

 

 

Retour à «Nos services»

Aller vers «Zoothérapie»